Mon avenir professionnel

**Billet écrit il y a environ 4 ans…**
Puisque les projets bébé4 et ouverture de café sont reportés à une date ultérieure et non précisée, j’ai revu quelque peu mes perspectives d’avenir à court terme…
En fait, j’ai pris la décision de m’installer…
Moi qui ne voulais en entendre parler sous aucun prétexte, qui aurait fait n’importe quoi SAUF médecin… Ben voilà, je rentre dans le rang!
Non, je ne rentre pas dans le rang, en fait: je me suis approprié cette décision comme un acte positif, un choix par envie et non par défaut…
Avoir rejeté en bloc la profession, avoir trouvé d’autres voies dans lesquelles je peux m’épanouir, et vers lesquelles je peux me diriger par la suite (la consultation d’allaitement, la psychothérapie de soutien, la guidance des parents, et peut-être des femmes enceintes, mais ça ça a germé très très récemment…), toute cette démarche m’a libérée et apaisée. J’ai avancé dans ma connaissance de moi-même, de mes envies, de mes besoins aussi… J’ai pris de l’assurance au niveau professionnel, je ne vais plus travailler la peur au ventre et rien que ça c’est un vrai bonheur :))
J’ai pris conscience que je peux vraiment apporter quelque chose aux patients qui me choisiront… Et je ne me sens même pas présomptueuse d’écrire ça!
En fait, je crois que le déclencheur est là : j’ai envie d’être CHOISIE… et non plus subie, en tant que remplaçante…
J’en ai assez du « ah » qui tombe comme un couperet quand les gens constatent que LEUR médecin n’est pas là, assez que mon diagnostic soit remis en cause parce que je ne suis QUE la remplaçante, assez de ne pas pouvoir suivre les patients dans leur globalité (c’est un concept à la mode qu’on met à toutes les sauces, mais pour moi il a du sens…), assez de ne pas être chez moi, dans un environnement qui me ressemble, avec des horaires qui me correspondent, du matériel qui me convient… J’en ai assez que des patients indélicats profitent de ma présence pour obtenir de moi ce que leur médecin leur refuse (une façon détournée de dire « marre d’être prise pour une conne »), ou de devoir accepter de faire certaines choses parce qu’il faut bien s’adapter aux pratiques du médecin remplacé…
Voilà, je veux mettre en place les conditions pour vivre et travailler comme je l’entends, et cela ne s’accorde plus avec le statut de remplaçante…
J’ai toujours considéré l’installation comme une contrainte énorme et insurmontable… et je me surprends à trouver ça tout naturel aujourd’hui… C’est que le moment est venu :)))
Il ne reste plus qu’à mettre en pratique…
Ca va nécessiter un déménagement, car je veux retourner aux sources, dans le village où j’ai grandi et où vivent toujours mes parents… En y réfléchissant, c’est un changement de vie complet! Dire que ça ne me fait pas peur serait mentir… J’ai trouvé un équilibre dans ma vie actuelle, et je ne peux pas m’empêcher de penser à « si ça ne se passe pas bien, si on est moins heureux que maintenant, et si et si et si…. » Mais je me rassure en me disant que le bonheur, je l’ai trouvé avec ma petite famille, et que ce que nous avons construit ensemble, nous le transporterons avec nous où que nous vivions… Les murs importent peu, c’est ce qu’on y vit qui compte…
Donc voilà, de l’optimisme, des projets plein la tête, des envies de vivre chaque moment pleinement et de se donner les moyens de le faire… Si je pouvais être tous les jours dans cet état d’esprit, ma vie serait parfaite !!!!!!
Publicités

Une réflexion au sujet de « Mon avenir professionnel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s