Dialogue de sourds

** Billet de février 2011 **

 

Patiente: Mon gendre veut absolument emmener mon petit-fils voir son père qui est malade… Je ne sais pas trop ce qu’il a… Il parait qu’il porte un masque, mais je ne suis pas sûre que c’est suffisant pour protéger le petit… Vous pensez qu’il n’y a aucun risque, vous?

 

Médecin: Ben c’est difficile de vous dire si je ne sais pas ce qu’il a comme maladie… Ça dépend de la contagiosité…

 

Patiente: Je ne sais pas, mais il porte un masque, et je ne suis pas sure que ce soit suffisant, c’est quand même risqué pour le petit…

 

Médecin: Arf, dans l’absolu, s’il porte un masque, qu’il le change régulièrement, notamment dès qu’il tousse ou qu’il éternue dedans, qu’il se lave les mains, que la pièce est bien aérée, et qu’il ne va pas faire des bisous dans le visage du petit ou mettre sa cuillère en bouche, je dirais qu’il n’y a pas de gros risque…

Ceci dit, je ne suis pas persuadée que la place d’un nourrisson soit auprès d’une personne malade, fusse-t-elle son grand-père, si on ne sait pas exactement ce qu’il a…

 

Patiente: Oui, c’est sûr; et le masque, c’est bien joli, mais si le microbe est dans l’air, ça risque d’être dangereux pour le petit…

 

Médecin: Bon, vous savez, en même temps, les microbes, ça ne flotte pas dans les airs… C’est projeté dans les gouttelettes de salive, elle sont microscopiques donc on a l’impression que les microbes sont dans l’air, mais en fait non… C’est pour ça que le masque c’est une bonne protection… Associé au lavage des mains et à une bonne aération de la pièce…

 

Patiente: Donc d’après vous, avec le masque, c’est bon, il n’y a aucun risque?

 

Médecin: Beeen, comme je viens de vous le dire, avec le masque et les autres précautions d’usage, ça devrait limiter les risques…

 

Patiente: **petit temps de silence** Donc d’après vous, avec le masque, c’est bon, il n’y a aucun risque?

 

Médecin: **dans un murmure** Oui??…

 

Patiente: Bien, c’est ce que j’avais besoin d’entendre, je suis un peu rassurée.

(sur le ton « vous auriez pu le dire tout de suite, on aurait gagné du temps« )

 

 

 

Moralité: Pourquoi se fatiguer à expliquer les choses quand il suffit de dire « oui » pour écourter la conversation?? (parce que bon, quand même, des fois, on ne peut pas continuer à répéter 15 fois la même chose)

 

…J’aime pas, quand je sens que le message ne passe pas, et que le patient ne lâchera l’affaire QUE quand il aura entendu ce qu’il voulait entendre :((

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s