Cher confrère

Hier soir, en sortant de chez l’acupuncteur, je me suis attardée devant la plaque d’un cabinet de médecine générale. De ville.

Parce qu’il y avait de la lumière.

Pour voir comment les autres organisent leur activité.

Et j’y ai lu avec stupéfaction:

« Consultations libres: 7h30-12h30 / 16h-21h »

o_O  (bon, a priori, il ne consulte pas le mercredi, mais quand même…)

Ça m’a fait l’effet d’un uppercut…

Outch…

A l’heure où j’essaye de me persuader que mes choix d’exercice sont légitimes (les RDV plutôt que la consultation libre, le dernier RDV à 18h30, touça touça), où je résiste tant bien que mal à la demande pressante des patients de rajouter 1 puis 2 puis 3, puis encore plus de créneaux de RDV en fin de journée « pour les gens qui travaillent tard », où je prends moi-même des RDV à 19h chez l’acupuncteur sus-cité parce que ça m’arrange bien qu’il consulte tard…

Ça m’a ébranlée de voir le rythme que certains s’imposent…

Est-ce cela qu’on attend de nous??

Bon, quoi qu’il en soit, heureusement que chacun travaille comme il l’entend, cela permet aux patients de choisir leur médecin selon ces critères là aussi… Mais je me demande sincèrement comment on peut vivre à ce rythme-là… Certes, c’est rendre un service aux gens, se rendre disponible…

Mais non, quoi, non, vraiment…

Cher confrère, je pense bien à vous, et j’espère que vous tenez le coup… Sincèrement.

 

 

Publicités

10 réflexions au sujet de « Cher confrère »

  1. Bah, jugement rapide parce qu’on n’a pas que ça à foutre: encore une bonne femme qui n’imagine pas autre chose que de la médecine de fonctionnaire. Une place de plus au concours de gâchée, un peu plus de désert médical. Tout va bien. ^^

  2. je me pose les mêmes questions que vous
    il faut savoir que qd on vieillit la force de travail diminue je vois bien des généralistes qui ont une absence de vie hors de leur cabinet, qui ne voient pas leurs enfants grandir… tout ça est connu. maintenant chacun fait ce qu’il veut et organise son travail comme il le souhaite, ceci en faisant le maximum pour ne pas refuser d’urgences.

    • Voilà, comme je l’écrivais: « heureusement que chacun travaille comme il l’entend, cela permet aux patients de choisir leur médecin selon ces critères là aussi »

      Je crois que dans l’état actuel des choses, dans le monde du travail, on ne prend pas assez (pas du tout?) en compte les différents temps de la vie…
      Évidemment qu’on ne peut pas travailler de la même façon, que ce soit en libéral ou comme salarié, dans la médecine ou dans n’importe quelle autre branche, lorsqu’on a 30 ans ou lorsqu’on en a 60, lorsqu’on a des enfants avec lesquels on veut passer du temps ou lorsqu’ils ont quitté la maison, lorsqu’on a des parents âgés dont on veut s’occuper ou lorsque ce n’est pas le cas, etc etc… Mais personne ne semble tenir compte de cela… On devrait être performant tout le temps de la même manière…

      Merci pour ton passage et ton commentaire en tout cas.

  3. @Docdu16 M’enfin, elle n’insulte personne là Kalindéa. Elle s’interroge seulement devant des horaires, sa, la disponibilité qu’il est humainement possible de consacrer à son taff tout en le faisant correctement. Ce sont des questions légitimes. Les seules conclusions qui sont tirées ici, c’est qu’elle ne s’y retrouverait pas elle, rien de plus. Il n’y a ni lynchage, ni jugement, juste une réflexion qui lui est toute personnelle, en fonction de ses capacités physiques et/ou psychique à tenir ce type de rythme. Zavez vraiment la gachette trop sensible parfois…

    • Vous m’avez devancée! Ma réponse à @Docdu16 confirme ce que vous dites ici!
      Merci de me confirmer que mes mots ont bien traduit ma pensée lorsque j’ai écrit ce ptit billet :)

  4. Fastoche.
    Sortir de chez l’acupuncteur ?
    Je vous félicite de réduire vos temps de consultation sans vous occuper de savoir où les patients vont ensuite… non, je plaisante.
    Il est vrai que quand tous les médecins généralistes verront 20 patients par jour le problème de la médecine générale sera résolu. Les acupuncteurs traiteront les angines, les ostéopathes les lombalgies communes, les médecins du travail ergonomiseront en soignant les harcelés du travail, les médecins scolaires papillomaviruseront et ritaliseront à qui mieux mieux, les médecins conseils mammographieront les femmes à partir de 40 ans pour améliorer leur ROSP, les pharmaciens feront des TDR dans l’espace privé de leur pharmacie, les obésologues obésoleront, les homéopathes vaccineront contre la grippe, et cetera.
    On en peut pas écrire un tel billet sans avoir pris contact avec ce médecin. Pourquoi juger quelqu’un sans avoir vu sa secrétaire, sa salle d’attente, sa façon de recevoir les patients, sa vision de la médecine générale ?
    Je trouve cela assez dégueulasse de tirer des conclusions en voyant une plaque…
    Bonne journée.

    • Bonjour et bienvenue ici!
      J’ai du relire mon billet avant de vous répondre, pensant que peut-être j’avais écrit des choses qui pouvaient avoir un double sens? Je n’en ai pas l’impression…
      Pouvez-vous me dire quels mots vous ont laissé penser que je juge ce médecin?
      Pouvez-vous m’expliquer quelles conclusions dégueulasses je tire en voyant cette plaque?
      A part que MOI je ne pourrais pas tenir à ce rythme-là, et que SINCÈREMENT j’espère que ce médecin, lui, tient le coup et que sa vie lui convient…
      Voir ces horaires m’a (encore!) fait me remettre en question, car j’ai une haute estime de la notion de service à rendre aux patients, c’est pourquoi pendant mes premières années d’installation, je ne me fixais pas de limite pour le dernier RDV, car effectivement, les gens peuvent avoir besoin de venir après leur travail… Malheureusement, c’est moi qui ai montré mes limites, et je me dois d’en tenir compte…
      Quand je dis « non, vraiment, non » cela ne signifie pas que je trouve cette organisation inacceptable, juste que moi, vraiment, non, je ne peux pas faire cela, je n’ai pas suffisamment de résistance pour cela.
      De toute façon, je ne me voile pas la face, j’ai expliqué ici depuis longtemps que je ne suis pas faite pour la médecine générale, et que je travaille activement à changer de voie.
      Je suis sûre que vous vous délecterez de l’orientation que j’envisage, d’ailleurs!
      Voilà voilà, cher confrère, quelques précisions que j’avais envie d’apporter après la lecture de votre commentaire ^^

      • Vous avez écrit « Pour voir comment les autres organisent leur activité »
        Vous voyez la plaque et vous savez…
        C’est tout. Comme je vous l’ai écrit vous ne savez pas ce qui se passe derrière les murs…
        Fait-il des visites, ce cher confrère ?
        Combien, finalement, fait-il d’actes par jour ? S’il en fait 40 ou 50 tous les jours, alors je suis volontiers d’accord avec vous. Mais on ne le sait pas.
        Je suis désolé que vous quittiez la médecine générale car d’autres, avant leur retraite, seront épuisés.
        J’ai écrit ceci : http://docteurdu16.blogspot.fr/2013/10/cas-de-conscience.html
        Bonne journée.

      • Vous pinaillez, je trouve!

        J’en parlais avec mon mari tout à l’heure, justement, de cette fameuse plaque (ça m’a vraiment interpellée, voyez-vous) et nous nous demandions si, en ville, proposer une telle amplitude de consultations libres était une nécessité pour « voir suffisamment de patients pour vivre » ou bien si cela conduisait à voir une cinquantaine de patients par jour ou plus (10 heures de consultations libres, quand même)… Je n’en sait rien, effectivement.
        Mais ce que je sais, par contre, et qui est l’idée de ce billet, c’est que MOI (et cela n’engage que moi) si je commence à 7h30 et finis après 21h, je deviens folle… C’est tout, ça ne va pas chercher plus loin!…

        J’ai lu votre cas de conscience, et j’y retrouve des questions que je me pose quotidiennement… Je pense aux patients qui m’ont fait confiance, qui m’ont choisie, dont je prends soin du mieux que je peux… Je ne sais pas comment je vais leur annoncer que j’arrête quand ce sera le moment de le faire, et je mesure la difficulté qui sera peut-être la leur lorsqu’il leur faudra trouver un autre médecin… Mais je crois que c’est important de reconnaitre ses limites…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s